Le Vatican et l’O.T.O. par David Livingstone

Premier article d’une série consacrée aux travaux de David Livingstone, auteur canadien écrivant depuis une vingtaine d’années sur l’histoire souterraine. Avec son accord voici la version française de The Vatican and the OTO.

F21A9669

Qui mieux que la société Obscura pouvait choisir l’actuel Vatican en vue de réaliser son dernier Son et Lumières en hommage à Gaïa ?



Le but des « Illuminati » [NDT : acception générale pour ceux œuvrant « en conscience », à ne pas confondre avec le nom latin de l’Ordre des Illuminés de Bavière] est la création d’un Nouvel Ordre Mondial et l’éradication de toute « religion organisée ». Avant de s’attaquer à l’Islam, dans ce que nous appelons communément « la guerre contre le terrorisme », leur première victime fut l’Eglise catholique. Toujours, depuis l’avènement des Carbonari Italiens, un groupe subversif maçonnique dirigé par Giuseppe Mazzini, admis comme étant le successeur d’Adam Weishaupt en tant que dirigeant des « Illuminati », il y eut une conspiration visant au détournement du Vatican en vue d’y installer un Pape qui serait des leurs.

Le complot prit place via la personne du cardinal Rampolla, un membre notoire de l’OTO d’Aleister Crowley, le parrain du satanisme du XXème siècle. Bien que la tentative de Rampolla de devenir Pape fut déjouée, il initia une succession d’événements qui amènerait au concile Vatican II et aux Papes régnants de nos jours, représentant l’infiltration totale de l’Eglise catholique par les Maçons et les occultistes.

La CIA a été intimement liée aux Chevaliers de l’Ordre de Malte, nom actuel des Chevaliers médiévaux Hospitaliers, héritiers des domaines et richesses des célèbres Templiers, considérés comme les ancêtres de la Franc-Maçonnerie. A ce jour, les Chevaliers de l’Ordre de Malte sont une entité papale unique, bien qu’ils n’aient de bloc continental autre qu’un petit quartier général à Rome, ils possèdent le statut d’état nation. Ils frappent monnaie, impriment des timbres, ont leur propre constitution et impriment des passeports via un corps diplomatique accrédité.

Article 5 - CouvertureLe grand maître de l’ordre possède un rang équivalent à celui de cardinal dans l’église et est reconnu comme souverain d’état par 41 nations.Les Chevaliers de l’Ordre de Malte ont inclut des membres importants comme Lee Iacocca, Alexandre de Marenches (le chef du renseignement français sous Giscard d’Estaing, lui-même Chevalier de l’Ordre de Malte), ainsi que Otto von Habsbourg de l’union synarchique Pan-européenne de Coudenhove-Kalergi.


Les Chevaliers de l’Ordre de Malte ont été en étroite relation avec le Martinisme depuis Cagliostro, et les Philadelphes [NDT : arrière-loge accueillant en 1787 des membres de Illuminés de Bavière après la dissolution de l’ordre] selon certains comptes rendus établis par le Marquis de Chefdebien d’Armissan, un Chevalier de Malte et membre du Grand Orient et des Amis Réunis1. L’OTO a également déclaré être une assemblée d’initiés réunissant la sagesse et la connaissance de diverses traditions ésotériques, dont celles des Chevaliers de l’Ordre de Malte et des Martinistes. Selon Russ Bellant : « Bien qu’il se présente comme une organisation catholique, l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem est un groupe Maçonnique qui se revendique comme les véritables Chevaliers de l’Ordre de Malte. Son Grand Maître était il y a encore plusieurs années, durant cinquante ans et jusqu’à sa mort, fut Charles Pichel, conseiller… du soutien financier d’Hitler, Ernst Hanfstaengl »2.

« Les Chevaliers de l’Ordre de Malte sont constitués de ce qui est probablement le plus exclusif sur la planète », l’historien social Stephen Birmingham a écrit. « Ils sont plus que l’Aristocratie catholique… [ils] peuvent décrocher le téléphone et discuter avec le Pape »3. Martin A. Lee, dans son article « Their Will be done », a déclaré que la branche américaine de Sovereign Military Order of Malta (SMOM) est un des canaux de communication les plus importants entre la CIA et le Vatican, étant capable de transférer de l’argent dans et hors de pays dans lesquels ni la CIA ni le Vatican n’ont accès 4.

Rampolla-136c9
Buste du Cardinal Rampolla (église Sainte Marie des Anges et Martyr à Rome)

L’Association américaine de l’Ordre Souverain Militaire de Malte (Chevaliers de l’Ordre de Malte, SMOM) a été fondée en 1927. Les Chevaliers de l’Ordre de Malte, en particulier Baron Franz von Papen, ont joué un rôle essentiel dans la montée d’Hitler au pouvoir. Von Papen est devenu chancelier de l’Allemagne en 1932 avec le soutien des nazis. En Juin, il a ordonné la dissolution du Reichstag, appelant à de nouvelles élections, après quoi les Nazis devinrent le plus grand parti dans le nouveau Reichstag. Après une rencontre avec Hitler, Von Papen persuada le président von Hindenberg d’offrir la chancellerie à Hitler, ce qu’il assuma en 1933. Von Papen devint son vice chancelier. Il fut accusé de conspiration en vue de mener une guerre agressive au procès de Nuremberg mais fut acquitté, et par la suite lui fut offert une pension généreuse de la part du premier chancelier d’après guerre, Konrad Adenauer.

Comme l’a expliqué Françoise Hervet, « Il peut être prudemment avancer que quelques milliers de Chevaliers de SMOM, principalement en Europe, en Amérique du Nord, centrale et du sud, constituent la plus puissante, large, consistante et réactionnaire assemblée de membres de quelconque organisation dans le monde de nos jours » 5.

En 1934, le membre John J.Raskob, travaillant étroitement avec John Davis de la banque Morgan, avait été un principal financier dans le complot pour organiser un coup d’Etat fasciste raté aux USA. Dès 1941, le cardinal Francis Spellman était inscrit comme Grand Protecteur et conseiller Spirituel de l’Ordre. Spellman travaillait avec le Pape Pie XII pour aider les criminels de guerre Nazi à échapper à la « justice ». Pendant son mandat à New York, l’influence nationale considérable de Spellman lui valu le surnom de « Powerhouse ». Il accueillit des personnalité éminentes telles que Joseph P.Kennedy Sr, Bernard Baruch, David I.Walsh, John William McCormack et de nombreux autres politiciens, des artistes et des membres du clergé.


Bien que Spellman critiquait fréquemment des films qu’il percevait comme « immoraux » ou « indécents », John Cooney, un de ses biographes, cite quatre personnes interrogées déclarant que Spellman était homosexuel, tandis que le journaliste Michelangelo Signorile décrit Spellman comme « un des homosexuels des plus notoires, puissant et sexuellement vorace de l’histoire de l’église catholique Américaine » 6. Un biographe de J.Edgar Hoover, Curt Gentry, maintien également que les fichiers de Hoover contenaient « de nombreuses allégations que Spellman était un homosexuel très actif » 7.

Depuis 1943, comme l’a expliqué Frédéric Laurent, « le Saint-Siège est devenu le centre clandestin de l’espionnage anglo-américain en Italie » 8. Le Chevalier de l’Ordre de Malte et chef de l’OSS William Donovan [NDT : l’OSS a été remplacée par la CIA en 1947], avait secrètement établi une connexion de renseignement avec le Vatican dès 1941, lorsqu’il évacua le père Dominicain Félix A.Morlion de Lisbonne à New York. Morlion travailla ensuite étroitement avec Giovanni Battista Montini, futur pape Paul VI. En 1944, le Pape Pie XII, décora Donovan de la Grande Croix de l’Ordre de la Saint Sylvestre, la plus ancienne et prestigieuse des chevaleries papales, donnée seulement à une centaine d’autres hommes dans l’histoire, qui « par fait d’armes, ou écrits, ou actions remarquables, ont répandu la Foi, et ont sauvegardé et défendu l’Eglise » 9.

Selon Alexis Bugnolo, le Pape Paul VI appartenait à un réseau de consécrations pouvant être retracé jusqu’au Cardinal Rampolla, que l’OTO. revendique comme un de ses membres dirigeants.Le Liber LII: Manifesto of the OTO, le liste comme ayant participé aux assemblées de l’OTO. En des temps plus anciens, en faisait partie entre autres : Merlin, Orphée, Dante, Paracelse, Jakob Boheme, John Dee, Francis Beacon, Andreae et Elias Ashmole. De prétendus participants plus récents incluent Goethe, Nietzsche, Wagner, Papus, Hargrave Jennings, Karl Kellner, Franz Hartmann et le Cardinal Rampolla.

Ange de Lumière juste à côté (église Sainte Marie des Anges et Martyr à Rome)
L’Ange de Lumière veille dans la salle.

Lorsque le Pape Léon XIII mourut en 1903, tout le monde s’attendait à ce que Rampolla soit élu Pape. Sa candidature pris de l’ampleur jusqu’au dernier moment, quand l’empereur François Joseph Ier d’Autriche imposa son veto Jus exclusivae durant le Conclave. Craig Heimbichner, déclare dans le Catholic Family News de 2003 que Monseigneur Ernest Jouin est intervenu personnellement avec l’empereur François Joseph pour demander à ce que leJus exclusivae soit invoqué, ayant apporté des preuves que le Cardinal Rampolla avait au moins une affinité étroite avec les francs-maçons 10.

Curieusement, Rampolla avait été le secrétaire d’état de Léon XIII, qui avait émis une des plus sévère condamnation de la Franc-Maçonnerie, l’encyclique Humanum Genus en 1884. Comme le Pape Pie IX avant lui, Léon XIII a demandé la publication de l’Alta Vendita, un texte produit par la plus haute loge des Carbonari Italiens et écrit par Giuseppe Mazzini, chef présumé de « l’ordre Illuminati »après son fondateur Adam Weishaupt.

Il a d’abord été publié par Jacques Crétineau-Joly dans l’Église et la Révolution. Le pamphlet a été popularisé dans le monde anglo-saxon par Monseigneur George F. Dillon en 1885 avec son livre La guerre de l’Anti-Christ avec l’Eglise et de la civilisation chrétienne. Étonnamment, le document détaille un complot maçonnique en vue d’infiltrer l’Eglise catholique et, finalement, installer un pape maçonnique. Dans ses « Instructions Permanentes » à ses membres de 1819, l’ Alta Vendita déclarait :

« Notre but final est celui de Voltaire et de la Révolution française, la destruction toujours du catholicisme et même de l’idée chrétienne… Le catholicisme a une vie bien plus plus tenace que cela. Il a vu les plus implacables, les plus terribles adversaires, et il a souvent eu le malin plaisir de jeter de l’eau bénite sur les tombes des plus furieux… Le Pape, quel qu’il soit, ne viendra jamais aux sociétés secrètes. Il appartient aux sociétés secrètes d’aller en premier à l’église, dans la volonté de conquérir les deux… Le travail que nous avons entrepris ne sont pas l’œuvre d’un jour, ni d’un mois, ni d’une année. Elle peut durer de nombreuses années, un siècle peut-être, mais dans nos rangs le soldat meurt et le combat continue… Nous n’entendons pas rallier les Papes à notre cause, pour en faire des néophytes de nos principes, et propagateurs de nos idées … Ce qui nous devons demander, ce que nous devrions chercher et attendre, comme les Juifs attendent le Messie, est un Pape correspondant à nos besoins. » 11

Le réseau visé par Bugnolo, qui a été révélé par le Dr Austen Ivereigh dans The Great Reformer : Francis and the making of a Radical Pope, conspira à la promotion de la candidature du Cardinal Jorge Mario Bergoglio, devenu l’actuel Pape François. Leur objectif, selon Bugnolo, était la destruction de l’Eglise catholique. Comme l’a montré Bugnolo, le réseau était une conséquence du conclave qui se conclua avec l’élection du Pape Saint Pie X à la place de Rampolla. Les adeptes de Rampolla ont été élevés à la dignité de l’épiscopat et ordonnés par Pie X, tandis que ceux de la Pie X par le cardinal Rampolla. Dans le premier cas, les co-consécrateurs étaient au moins évêques ordonnés par le cardinal Rampolla 12.


Le Pape Paul VI a poursuivi le Concile Vatican II qui se termina en 1965, la la mise en œuvre de ses nombreuses réformes, y compris l’assouplissement de la position de l’Eglise envers la Maçonnerie. Il s’entoura lui-même de francs-maçons, dont le secrétaire d’état Cardinal Jean Villot, Pasquale Macchi, qui était Prélat du Pape Paul d’honneur ainsi que son
secrétaire particulier jusqu’à ce qu’il a été excommunié pour hérésie, puis réintégré par Villot et fait Cardinal, ainsi que le Cardinal Augustin Bea, secrétaire de État sous le pape Jean XXIII et Paul VI 13.

Le Cardinal Annibale Bugnini a été nommé par Paul VI pour créer une nouvelle liturgie. Comprenant une référence grossière au dicton maçonnique trouvé sur le verso de la facture de dollar américain, le nom de sa nouvelle liturgie était le « Novus Ordo Missae », le latin de « Nouvel Ordre de Messe ».

Après que le service du Nouvel Ordre d’adoration fut formulé, le Dr Smith, représentant Luthérien, se vanta publiquement, « Nous avons terminé le travail que Martin Luther commença ». Bugnini explique son but comme étant de recevoir la Nouvelle Messe comme « dépouiller de nos prières catholiques et de la liturgie catholique tout ce qui pourrait être l’ombre d’un obstacle de notre fraternité séparée, à savoir, pour les Protestants » 14.

Bugnini a finalement été exilé à l’Iran par Paul VI en raison d’allégations selon lesquelles il était franc-maçon 15. Mais Paul VI lui-même fait allusion à une allégeance similaire dans un discours à l’Assemblée de l’ONU à New York, le 6 Mars, 1967 :

« Votre vocation est d’apporter non seulement des personnes, mais de réunir tous les peuples ensemble comme des frères. Qui peut ne pas voir la nécessité et d’arriver ainsi progressivement à l’établissement d’une «autorité mondiale» capable de prendre des mesures efficaces sur le plan juridique et politique. Délégués à l’organisation internationale, les fonctionnaires, les acteurs de la presse, les enseignants et les éducateurs, tous, doivent se rendre compte que vous avez votre rôle à jouer dans la construction d’un nouvel ordre mondial. »

Cette étroite collaboration entre le futur Paul VI et la CIA a continué après la guerre par l’intermédiaire de James Jesus Angleton, un membre clé du « Georgetown Set » et aussi un Chevalier de l’Ordre de Malte. Angleton, chef de longue date du contre-espionnage, était à la tête du bureau Vatican de la CIA comme celui du Bureau d’Israël. Angleton était responsable de liaison avec les agences du Mossad Israélien et du Shin Beth, relation cruciales qu’il dirigea pour le reste de sa carrière. Angleton devint aussi responsable de l’empire Lovestone, le réseau géré pour la CIA par Jay Lovestone. Un ancien chef du Parti communiste des États-Unis, plus tard, un leader syndical, Lovestone a travaillé avec les syndicats étrangers en utilisant des fonds secrets pour construire un système mondial de syndicats anti-communistes.

Quand il est devenu chef de l’organisation, le Chevalier de l’Ordre de Malte Allen Dulles a recruté les services de Reinhard Gehlen 16. Les Chevaliers de l’Ordre de Malte a donné Gehlen leur plus haute récompense d’honneur, le Gran Croci Al Merito Conplacca, en l948. Bien que Gehlen n’était pas catholique, il a reçu l’honneur en raison de ses efforts dans la « croisade contre le Communiste nihiliste » 17. Gehlen a ensuite été installé par les Américains comme le premier chef de services secrets de l’Allemagne de l’Ouest, le Bundes Nachtricht Dienst (BND), sous le chancelier de l’Allemagne de l’Ouest Adenauer, qui avait reçu la Grande Croix Magistrale personnellement du SMOM par le Grand Maître Prince Chigi. En 1950, ce fut McCloy qui fut chargé de nominer le nouveau chef des services secrets ouest allemands. Après en avoir discuté avec Frank Wisner, il choisit Gehlen.

David LIVINGSTONE

Article paru en anglais le 20 décembre 2015

Bonus

Pierre Hillard, docteur en science politique et auteur de nombreux ouvrages sur le mondialisme et le noachisme, parle du cardinal Rampola à 5ème minute (source Egalité & Réconciliation).

Le veto de l’Empereur d’Autriche-Hongrie pour ne pas que le Cardinal Rampolla ne devienne Pape lors du Conclave de 1903 est évoqué par Monsieur K à la 15ème minute (source Méridien Zéro).

L’institut panthéiste WWF de Julian Huxley n’aurait pas rêvé la meilleure des messes ecolo-paganistes sur la place Saint-Pierre (voir article en anglais de LifeSiteNews).


1 – « Philalèthes » Encyclopédie de la Franc-Maçonnerie, pocketbook, p.658, 659

2 – Russ Bellant, Old Nazis, the New Right, and the Republican Party (South End Press, 1988), p. 45. [origine attribuée à tort à The Connection Coors, comme indiqué par Terry Melanson de Archive Conspiracy, les Chevaliers de Malte de Charles Pichel sont une organisation parasite utilisant un nom semblable)

3 – Martin A. Lee, Their Will Be Done, Mother Jones (Juillet 1983).

4 Ibidem.

5 – Françoise Hervet, Knights of Malta Examined Covert Action Information Bulletin, numéro 25 (hiver 1986).

6 – Michelangelo Signorile, Cardinal Spellman’s Dark Legacy (New York Press, 2002)

7 – Curt Gentry, J. Edgar Hoover, The Man and the Secret (NY: WW Norton, 1991), note la page 347.

8 – Frédéric Laurent. L’Orchestre Noir. (Paires: Editions Stock, 1978).

9 – Lee, « Their Will Be Done »

10 – « Pope Saint Pius X » sFrom the Housetop, n ° 13, (automne 1976, le Centre Saint-Benoît, Richmond, New Hampshire).

11 – George F. Dillon.War of Anti-Christ with the Church and Christian Civilization (MH Gill & Fils, 1885).

12 – Alexis Bugnolo « Team Bergoglio’ and the legacy of Cardinal Mariano Rampolla del Tindaro » From Rome (10 Janvier, 2015) [ https://fromrome.wordpress.com/2015/01/10/team-bergoglio-and-the-legacy- …

13Bulletin de l’Occident Chrétien Nr.12, Juillet 1976, (Directeur Pierre Fautrad un Fye – 72490 Bourg Le Roi)

14L’Osservatore Romano, (19 Mars, 1965)

15 – Michael Davies. Liturgical Time Bombs in Vatican II: Destruction of the Faith through Changes in Catholic Worship. (Tan Books, 2003).

16 – Marc Erikson, « Islamism, fascism and terrorism » (Partie 3), Asia Times , (4 Décembre 2002).

17 – Lee, « Their Will Be Done »

Publicités

2 commentaires sur “Le Vatican et l’O.T.O. par David Livingstone

  1. […] Les Chevaliers de l’Ordre de Malte ont été en étroite relation avec le Martinisme depuis Cagliostro, et les Philadelphes [NDT : arrière-loge accueillant en 1787 des membres de Illuminés de Bavière après la dissolution de l’ordre] selon certains comptes rendus établis par le Marquis de Chefdebien d’Armissan, un Chevalier de Malte et membre du Grand Orient et des Amis Réunis1 . L’OTO a également déclaré être une assemblée d’initiés réunissant la sagesse et la connaissance de diverses traditions ésotériques, dont celles des Chevaliers de l’Ordre de Malte et des Martinistes. Selon Russ Bellant : « Bien qu’il se présente comme une organisation catholique, l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem est un groupe Maçonnique qui se revendique comme les véritables Chevaliers de l’Ordre de Malte. Son Grand Maître était il y a encore plusieurs années, durant cinquante ans et jusqu’à sa mort, fut Charles Pichel, conseiller… du soutien financier d’Hitler, Ernst Hanfstaengl »2. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s