Entretien avec Jérémy Lehut sur « Le Monde Occulte des Comic Books »

Nous avons eu le privilège de lire « Le monde occulte des comic books : de DC Comics à Marvel » qui vient de sortir aux éditions Omnia Veritas. Préfacé par Pierre Hillard et truffé de références païennes, gnostiques, occultes… ; il n’en fallait pas plus pour poser quelques questions à son auteur, Jérémy Lehut.

1. Bonjour Jérémy,  comment t’est venue l’idée d’aborder les Comics et les Marvel par le biais occulte, pour ne pas dire obscur ?

Bonjour. Tout d’abord merci pour cet entretien. Mon intérêt pour les comics remonte à 2014. Suite à la publication des calendriers Marvel et DC Comics pour le cinéma. Ils annonçaient pas moins d’une trentaine de films et l’engouement autour des super-héros au cinéma était grandissant avec le succès de Iron Man.Nous savons qui tient l’industrie hollywoodienne. J’ai donc pensé que si ces personnes s’intéressent tant aux comics, c’est qu’il devait y avoir une bonne raison. Je me suis procuré quelques comics et j’ai commencé à me renseigner sur les personnes qui sont derrière cette industrie qui génère tant de passion.

En fouillant je suis tombé sur la propagande LGBT dans les comics et sur des interviews d’auteurs comme Alan Moore 1 et Grant Morrison. Ce que j’ai découvert était tellement consternant que j’ai décidé de réunir toutes ces informations dans un livre. Le comic book est un médium très, très populaire et pourtant personne, ou pas grand monde, ne dénonce ce qu’on trouve dans les pages de ces bandes dessinées qui sont, je le rappelle, principalement destinées aux enfants et aux adolescents. A l’époque il y avait déjà une dimension occulte chez DC Comics. Jerry Siegel et Joe Shuster, les créateurs de Superman, ont inventé un personnage qui se nomme Doctor Occult. C’est un détective privé qui utilise les arts mystiques pour régler des affaires surnaturelles.

2. Tu avais déjà fait une version téléchargeable en 2016. Qu’apporte celle de 2019 ?

Pierre HillardDisons que c’était une ébauche. La version PDF de 2016 était moins fournie que la version qui est disponible aux éditions Omnia Veritas.C’est une version augmentée, réécrite… J’ai ajouté de nouveaux éléments, notamment sur la Magie du Chaos. Ce livre n’est pas la version de 2016 avec une préface de Pierre Hillard.

3. D’un point de vue historique, il est avéré que ces supers-heros ont servi à manipuler l’opinion publique 2 voire à la propagande de guerre contre l’Allemagne. Dès lors la dimension occulte que tu leur prêtes n’est-elle pas une vue de l’esprit ?
Elle est bien réelle. Comme vous le savez et comme vos lecteurs le savent, il y a deux mondes. Celui que l’on nous montre chaque jour, puis il y a les coulisses. En coulisses des gens influents appartiennent à des sociétés secrètes et pratiquent des rituels lucifériens. Certaines de ces personnes écrivent des bandes dessinées pour vos enfants. Certaines histoires sont inventées et écrites par l’auteur pendant ces rituels, alors qu’il est dans un état de transe.
Doctor_Occult_Mystic_Symbol_of_the_SevenMême un non catholique devrait s’inquiéter que des hommes qui vénèrent Satan contrôlent une industrie qui propose des histoires à ses enfants. Dans les BD que lisent les plus jeunes, on y trouve des références à de sinistres personnages comme Ron Hubbard ou encore Aleister Crowley qui a la mauvaise habitude d’être présent à peu près partout où l’on regarde, bien qu’il soit décédé au siècle dernier. La dimension occulte existe, je ne l’invente pas. Les auteurs de comics en parlent sans faire de détour. L’occulte est présent depuis le commencement, il n’appartient pas au passé, au contraire. Il a traversé les époques et il est encore bien présent, croyez-moi. Les récentes déclarations de Marlène Schiappa qui avoue qu’elle est prise de passion pour la sorcellerie3 vont en ce sens.
4. Tu parles beaucoup d’Alan Moore, auteur des B.D. V for Vendetta et de Watchmen qui par leur côté subversif, peuvent donner l’impression d’être des oeuvres anti-système, dans laquelle on pourrait sans doute ajouter le dernier Joker de Todd Phillipps. Les objectifs poursuivis sont-ils les mêmes qu’un Marvel ou un DC Comics produisant des « héros positifs » tels Iron Man ou Superman ?
Il faut rendre le mal sympathique. Je peux dire sans avoir peur de me tromper que le Joker est aussi populaire et apprécié que Batman. Encore plus depuis le film The Dark Knight 4 de Christopher Nolan. En revanche j’étais le premier étonné lorsque la Warner a annoncé un film qui raconte les origines du Joker. Ce qui est dangereux avec un film comme le Joker, c’est que désormais il n’est plus l’antagoniste de Batman, les studios et DC Comics l’ont transformé en anti-héros, ce qui est complètement différent.

INITIATION MAÇONNIQUE DU JOKER – MIROIR, LUNE, SOLEIL ETC.

Nous avons une profusion d’anti-héros au cinéma ou dans les séries TV depuis quelques années. Pour ceux qui se demandent ce qu’est un anti-héros : c’est un personnage aux méthodes douteuses mais dont on peut comprendre les motivations car elles sont « justifiées » par des pirouettes scénaristiques. C’est pile poil la ligne du Joker de Todd Phillips. Le Joker est devenu un personnage sympathique et un symbole de révolution. Nous faire aimer le mal est un projet vieux comme le monde…

V POUR VENDETTA – DE LA NATURE RÉELLE DE L’INITIATION

L’autre raison est évidemment économique puisque les super-héros sont très, très rentables. Le dernier film Avengers est le plus gros succès de l’histoire du cinéma. Le film Joker a dépassé le milliard au box-office mondial. Ces chiffres sont impressionnants et montrent que le public ne se désintéressera jamais des super-héros. Alan Moore disait que le Pentagone avait déclaré que les comics sont le meilleur moyen de faire passer des messages.

Après l’avoir fait via les bandes dessinées, DC et Marvel le font désormais avec leurs films et leurs séries TV. Et comme le public est très réceptif, vous devez vous attendre à une profusion de films super-héroïques aussi importante que celle de ces 10 dernières années. Pour recoller à la question, le Joker n’est pas le seul antagoniste de Batman qui aura droit à son film. Il se murmure que DC Comics préparerait des films sur le Pingouin et d’autres vilains de l’univers Batman.
5. Justement sur Batman, qui sans le Joker n’aurait pas été (mal nécessaire) tu n’es pas vraiment tendre avec ce justicier de l’ombre ! Peux-tu développer ?
Effectivement, j’y vais fort. Mais les infos que j’ai pu récolter sur le chevalier noir sont consternantes. Même certains fans de comics ne connaissent pas aussi bien Batman qu’ils le pensent. Dans les années 50 le docteur Fredric Wertham a publié un livre à charge contre les comics, « Seduction of the innocent ». On y apprenait que Batman et Robin avaient une liaison homosexuelle. Le problème, en dehors du fait qu’être un inverti est sévèrement puni par Dieu, c’est que le Robin en question est un jeune garçon.
Les auteurs et dessinateurs ont donc clairement fait de Batman un richissime milliardaire qui fait venir des jeunes garçons dans son manoir pour abuser d’eux car, je le précise, il existe plusieurs Robin. On pourrait aussi ajouter que la famille Wayne appartient à la franc-maçonnerie depuis des générations et que le MK Ultra n’est pas bien loin non plus.
6. MK Ultra, n’est-ce pas un programme destiné à faire émerger un double ? Peux-tu donner quelques références ?
Oui, à partir des années 50 la CIA et l’armée ont procédé à des tests sur des patients. Le but était d’avoir le contrôle total sur un individu. La question est : par quels moyens y sont-ils arrivés ? En faisant émerger une autre personnalité chez le patient. La manière pour y parvenir est horrible, il n’y a pas de mots pour décrire ce qu’ont vécu ces personnes qui ont servi de cobayes. Certains chercheurs ont remarqué que lors d’un traumatisme (par exemple, un viol) la victime se dissocie. Elle tente de s’évader pour essayer de supporter l’horreur qu’elle subit. Dans ce genre de cas précis une autre personnalité que l’on appelle « alter » peut émerger. A force de tests tous plus ignobles les uns que les autres, les chercheurs ont obtenu des résultats. Il est tout à fait possible et ce depuis des décennies, de programmer une personne, de créer une nouvelle personnalité, de la façonner.
Pour y parvenir le patient est violenté de toutes les manières possibles (viol, tortures physiques et psychologiques, prise massive de drogues…), il finit par devenir un légume et une partie vide émerge : un alter. Les chercheurs remplissent cette partie vide avec des faux ou des vrais souvenirs. Si vous prenez un individu qui possède deux personnalités que nous appellerons X et Y, X peut avoir des capacités que Y n’a pas et inversement. L’une peut être experte en combat et l’autre peut être tout à fait inoffensive. Les pratiques se sont étendues et les USA ont fabriqué tout un monde de strass et paillettes, à savoir Hollywood et le monde musical (ajoutons le monde politique, celui de la finance…), rempli de stars sous MK Ultra. Roseanne Barr, qui jouait autrefois dans la série Roseanne dans les années 90, en a parlé dans une interview télévisée.
D’autres se sont exprimés sur le sujet comme Tila Tequila ou encore Karen Mulder en France. L’interview de Tila Tequila est assez incroyable car elle parle du MK Ultra comme si c’était une chose banale du quotidien, c’est effrayant… Si certains veulent tout savoir ou presque, je conseille le livre d’Alexandre Lebreton, « MK abus rituels et contrôle mental » , aux éditions Omnia Veritas 5, qui est une véritable bombe et pour rejoindre notre sujet, à savoir les comics, plusieurs personnages sont issus de ce programme MK Ultra. Batman ou encore Deadpool sont des personnages sous MK Ultra, Wolverine aussi et bien d’autres.
7. Veux-tu dire que les masques de super-héros sont des allégories quant à leur histoire, le plus souvent traumatisante ?
Oui. Beaucoup de héros ont subi des traumatismes pour devenir des justiciers. Hulk fait également partie de ces personnages sous MK Ultra 6. Il a subi des traumatismes durant son enfance, c’est ce qui a fait émerger son alter. L’accident qui frappe Bruce Banner dans son laboratoire permet à Hulk de se manifester physiquement, mais cette personnalité existait déjà depuis de nombreuses années.
Monarch_Theatre
Le cinéma d’où sortent les Wayne avant d’être assassinés.
8. Aujourd’hui on dirait que l’accent est mis sur les pouvoirs magiques, pourrais tu nous parler de l’origine de Doctor Strange ?
Il est vrai qu’au départ, avec Iron Man ou encore Captain America, l’accent était mis sur les capacités physiques de Captain America ou sur la technologie avancée d’Iron Man, avec son armure que tout le monde connaît. Mais depuis l’arrivée de Doctor Strange, l’univers cinématographique de Marvel a basculé dans quelque chose de beaucoup plus mystique. Je pense également à la sorcière Scarlett Witch que nous pouvons voir dans les films Avengers. Elle apparaît dans le second film Avengers, L’Ere d’Ultron, si mes souvenirs sont bons.
Quant à Doctor Strange, au départ il était un chirurgien reconnu mais il a perdu l’usage de ses mains suite à un accident de voiture. Désespéré, il entend parler d’un moine tibétain qui se fait appeler Ancien. Strange découvre que ce moine pratique les arts mystiques. Stephen Strange décide donc de devenir le disciple d’Ancien, il apprend la magie sous toutes ses formes à ses côtés. Dans l’encyclopédie Marvel il est écrit que Doctor Strange utilise la magie blanche mais aussi la magie noire comme la nécromancie ou la Magie du Chaos 7. Doctor Strange a été inventé par Stan Lee et Steve Ditko, il a fait sa première apparition en 1963. Quand Doctor Strange a été publié, il a profondément modifié l’univers Marvel car il a apporté une dimension mystique. A cette époque Stan Lee devenait de plus en plus important chez Marvel, ce n’est pas anodin. Je pense et suis même convaincu qu’il était un initié. Il était au minimum franc-maçon.
9. Un pronostic quant aux prochaines thématiques développées par l’univers Marvel et DC Comics ?
En quatre lettres oui : LGBT. Ils sont en train de mettre l’accent sur la propagande LGBT au travers de leurs films ou de leurs séries. Mais les films vont également basculer dans quelque chose de plus… cosmique. Doctor Strange a ouvert la porte à une approche plus « kabbalistique ». Nous verrons des dieux et des entités qui vivent dans l’espace et/ou dans des dimensions inconnues.
10. Merci Jérémy. Un dernier mot quant à la préface Pierre Hillard, exposant le mondialisme et ses coulisses depuis prés de 25 ans ?
Merci à vous pour cet entretien. La préface de Pierre Hillard est excellente. Elle valide ce que je rapporte dans mon ouvrage. Elle est évidemment très bien documentée mais il faudra lire le livre si vous voulez en savoir plus. Je le remercie une nouvelle fois d’avoir rédigé cette préface. Je remercie également Thibault qui se reconnaîtra. Et je te remercie toi aussi. Sans vous deux ce livre n’aurait peut-être jamais été réécrit.
Le Monde Occulte des Comic Books : de DC Comics à Marvel, de Jérémy Lehut aux Editions Omnia-Veritas. Préface de Pierre Hillard.
Le Monde Occulte des Comic Books : de DC Comics à Marvel, de Jérémy Lehut aux Editions Omnia-Veritas. Préface de Pierre Hillard.

1 – A en croire Alan Moore, citation tirée de The Mindscape of Alan Moore, l’ingénierie sociale serait une sorte d’application « industrielle » de la magie sociale : « À l’origine toutes les facettes de notre culture, que ce soit des arts ou des sciences, appartenaient aux shamans. Le fait qu’à notre époque ce pouvoir magique ait dégénéré et soit devenu un simple divertissement et une manipulation est à mon avis une tragédie. En ce moment les gens qui utilisent le shamanisme et la magie pour influencer notre culture sont des publicitaires. Plutôt que d’essayer d’éveiller la conscience des gens, leur shamanisme est utilisé comme opium pour les tranquilliser et les rendre plus malléables. Avec leur boîte magique, la télévision, et leurs mots magiques, leurs slogans, ils arrivent à ce que tout le pays pense aux mêmes mots et aux mêmes choses banales, exactement au même moment ».

2 – Voir ce portrait de Walter Lippmann auteur de Public Opinion et l’un des pères, avec Edward Bernays (neveu de Sigmund Freud) de l’ingénierie sociale. Lire également les dimensions ésotérique et politique des Avengers développées dans cet article de Youssef Hindi.

3 – Qui a dit que l’action et la passion de la ministre étaient incohérentes !

4 – Le talentueux Christopher Nolan, à qui l’on doit une ode à un trou noir appelé Gargantua (clin d’oeil à l’antre de Rabelais – Thélème repris par Crowley étant trop marqué) accessible par une Porte (de ver) au côté de Saturne (Lord of the Rings, Saturnales…) – multiplie les références gnostiques et frankistes dans ses films, qu’il s’agisse de Man of Steel qu’il a produit, où la combinaison de Superman est écaillée et arbore une tête serpent en guise de S (Gnose) ou de ses Dark Knight, où Batman doit systématiquement descendre pour s’élever (extraits tirés des tomes I et III).

5 – Livre disponible ici. Voir également sa chaine YouTube.

6 – Sur la fragmentation de la personnalité par Hollywood lire cet autre article de Jérémy Lehut.

7 – Sur les origines de Doctor Strange voir cet article de Jérémy Lehut, ainsi que ce portrait de Paschal Beverly Randolph.