Theodor Herzl

Fondateur du Fonds pour l’implantation juive pour l’achat de terres en Palestine, auteur de Der Judenstaat (« L’État des Juifs », 1896), proche de Chaim Weizmann, soutenu par les Rothschild et Cecil Rhodes, il proposera à Abdülhamid II (via Ármin Vámbéry) l’effacement de la dette ottomane envers l’empire britannique en échange de la Palestine, ce que le sultan refusera. Dès lors, il sera question de s’implanter « temporairement » en Ouganda (1903, Congrès sioniste de Bâle) ce qui sera refusé à 292 contre 177 ; Theodor reconnaissant lui-même que « l’Ouganda n’est pas Sion, et elle ne sera jamais Sion »…
Lire la suite

Lionel Walter Rothschild

Fils du premier baron (financier de l’impérialisme sud-africain de Cecil Rhodes), proche de Chaim Weizmann (qui sera le premier président d’Israël) et destinataire de la déclaration Balfour (1917) Lionel se distingue par sa passion pour la taxinomie (hiérarchisant les organismes vivants, tel Darwin…) et son excentricité. Son panthéon zoologique composé de chien de poche, de grand pingouin, d’hybride cheval-zèbre et d’autres raretés est à la fois dans la droite ligne de la tradition familiale eugéniste et à l’avant-garde du « transhumanism » (terme inventé par son ami Julian Huxley en 1957).
Lire la suite

Arthur Balfour

Lord, Premier ministre et ministre des Affaires Etrangères du Royaume-Uni, Arthur, surtout connu pour sa célèbre déclaration de 1917 (alors qu’il n’a été qu’un prête-nom) l’est beaucoup moins pour son discours d’ouverture de 1912 lors du premier Congrès International d’Eugénisme à Londres…
Lire la suite

Joseph Retinger

Pierre Hillard : « Un être extraordinaire dont l’action a déterminé tout l’avenir de l’Occident… ». Etudiant à la London School of Economics, organisateur du congrès de la Haye (1948), co-fondateur du club Bilderberg (1954), bras droit du gouvernement polonais, côtoie Lord Balfour, Winston Churchill, le Prince Bernhard… Joseph fût l’un des plus grands intermédiaires du XXème siècle…
Lire la suite