Illuminati et Franc-Maçonnerie

Honoré de Balzac, martiniste, écrivait dans son roman Les Illusions Perdues : « Il y a deux Histoires : l’Histoire officielle, mensongère, qui nous est enseignée, l’histoire – ad usum delphini – et l’Histoire secrète où se trouvent les vraies causes des événements, une Histoire honteuse. »
Lire la suite

Giuseppe Mazzini

René Guénon : « À Londres, elle [NDLR : Mme Blavatsky] fréquenta à la fois les cercles spirites (c’est là qu’elle connut Dunglas Home, le médium de Napoléon III, dont il sera question plus loin) et les milieux révolutionnaires ; elle se lia notamment avec Mazzini et, vers 1856, s’affilia à l’association carbonariste de la « Jeune Europe » » [Le Théosophisme – Histoire d’une pseudo-religion, chapitre I].
Lire la suite

Giuseppe Garibaldi

Membre des carbonari, en étroite relation avec Blavatsky, Mazzini et Yarker, considéré comme l’un des plus grands révolutionnaires, patriotes et républicains italiens, il est surtout un ardent promoteur de la République universelle (antinomique). Surnommé le « Héros des Deux Mondes » en raison de ses entreprises militaires en Amérique du Sud et en Europe.
Lire la suite

Helena Blavatsky

Mystérieuse russe initiée en Italie au carbonarisme par Mazzini, rencontrant au Ladakh « le Mahatma » (Koot Hoomi), co-fondatrice de la Société Théosophique – préfigurant l’UNESCO sur « l’étude comparée des religions, sciences et philosophies de l’humanité » – Mme Blavatsky, « impressionnante » selon ceux qui la rencontraient, aura marqué son siècle, donc le nôtre ! Lire la suite